Yaoundé-Genève | 30 août 2014

Madagascar: selon l’OMERT, il y a «une pénurie de main-d’œuvre dans le secteur NTIC»

Madagascar: selon l’OMERT, il y a «une pénurie de main-d’œuvre dans le secteur NTIC»

(Agence Ecofin) - Le directeur général de l'Office Malagasy d'études et de régulation des télécommunications (OMERT), Augustin Andriamananoro, a accordé une interview a évoqué les perspectives et les handicaps du secteur des nouvelles technologies de l’information et de la communication à Madagascar dans une interview accordée à l’Express de Madagascar.

Avec le haut débit, les populations ont pu accéder à de multiples services comme le mobile-banking offert par Airtel et Orange. Mais Augustin Andriamananoro ajoute que le gouvernement va « vulgariser davantage l'usage des nouvelles technologies dans de nombreux domaines, afin de créer de la valeur ajoutée, augmenter le rendement de travail et optimiser nos capacités productives ».

Pour le moment, le taux de pénétration des NTIC est encore faible, « avoisinant les 25% de la population active ». Madagascar « manque cruellement d’un centre d'excellence, ou encore d’un centre de recherche et de développement, au même titre que ceux que nous trouvons dans les pays émergents (…) Nous constatons une pénurie de main- d’œuvre compétente pour développer davantage le secteur des nouvelles technologies », poursuit le directeur général de l’OMERT.

Enfin, Augustin Andriamananoro a affirmé que l’idée d’une plateforme de dialogue au sein de laquelle toutes les parties prenantes du secteur des NTIC chercheraient une solution durable pour redonner confiance aux investisseurs et développer le bassin d'emplois dans le domaine des Ntic, est en gestation.

App Agence Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android

ARTICLES TELECOM LES PLUS LUS