Ecofin Agro

L’Egypte exporte à nouveau du bœuf irlandais, après une interdiction de 17 ans

(Agence Ecofin) - Les autorités irlandaises et égyptiennes ont trouvé un accord pour rouvrir le marché du pays nord-africain aux exportations de bœuf irlandais, après une interruption de près de 17 ans, selon un communiqué du ministère irlandais de l'Agriculture, de l'Alimentation et de la Pêche.

Cette annonce qui inclut l’approbation des abats de bœufs et de certains produits à base de mouton, fait suite à la réouverture du marché égyptien aux exportations irlandaises de bétail vivant, en février dernier, après une visite d'inspection effectuée par le ministère égyptien de l'agriculture en Irlande.

Le ministre irlandais de l'Agriculture, Michael Creed, saluant le nouvel accord, s’est dit « ravi de voir le marché égyptien rouvert au bœuf irlandais, une fois de plus, compte tenu de la taille du marché potentiel là-bas». Avant l’interdiction égyptienne des exportations de bovins en provenance d'Europe à la fin des années 90, liée à l’épizootie de l’encéphalopathie spongiforme bovine (maladie de la vache folle), la valeur des exportations irlandaises de bœuf vers l'Égypte était d’environ £ 200 millions (€ 234 millions), par an, avec 157 000 tonnes de bœufs exportées en 1999.

L'Égypte est le plus grand marché de consommation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord avec 95 millions de personnes. C’est la troisième destination des produits agroalimentaires irlandais en Afrique, avec des exportations de l’ordre de 45 millions d'euros en 2015, dont 30,5 millions d'euros pour les produits laitiers et 11 millions d'euros pour les produits de la mer.

Stéphane Alidjinou


Ecofin Agro     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro
BoutonRS
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android