Ecofin Finance

La BID appuie le lancement une académie de finance islamique en Afrique de l’Ouest et du Centre

(Agence Ecofin) - La Société Islamique pour le Développement du secteur privé (SID), une filiale de la Banque islamique de développement, et le Centre africain d’études supérieures en gestion (CESAG) ont annoncé, dans un communiqué publié le 25 janvier, la signature d’une convention portant sur la mise en place une académie de finance islamique en Afrique de l’Ouest et du Centre.

 L’Université de Paris-Dauphine est le troisième partenaire dans cette initiative qui mettra en œuvre dans un premier temps un programme académique en finance islamique pour l’Afrique de l’Ouest. Ce programme vise à articuler des formations diplômantes, certifiantes et qualifiantes ainsi que des activités de recherche et de conseil dans le domaine de la finance islamique. A plus long terme, l’objectif est de mettre en place une «académie d’excellence en finance islamique en Afrique de l’Ouest et du Centre».

Les trois partenaires déploieront tous les efforts nécessaires au développement du programme. La SID s’engage à contribuer et à mobiliser les ressources nécessaires à la réalisation du programme afin de promouvoir, avec les autres parties, la finance islamique en Afrique de l’Ouest et du Centre. L’Université Paris-Dauphine, forte de l’expérience de son Executive Master Principes et pratiques de la Finance Islamique, fournira l’expertise requise pour la conception et la réalisation des programmes de formation, de recherche et de conseil et la supervision des affaires académiques. Le CESAG, qui est un établissement  spécialisé dans la formation placé sous la tutelle de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), participera à la conception et à la mise en œuvre des activités de formation, de recherche et de conseil et assurera le déploiement du programme en Afrique de l’Ouest.

«L’académie formera d’excellents cadres pour l’industrie naissante de la finance islamique dans la région. Ce partenariat confirme que la SID, en collaboration avec ses partenaires, ne ménagera aucun effort pour renforcer et promouvoir la finance islamique tout en développant le secteur privé dans ces pays membres», a déclaré  le PDG de la SID,  Khaled  Al-Aboodi (photo), à l’occasion de la signature de la convention.

«Nous sommes convaincus du haut potentiel et des opportunités de la finance islamique pour le développement de l’Afrique. C’est la raison pour laquelle, en tant qu’établissement d’enseignement supérieur, sensible à sa responsabilité sociale, nous croyons au renforcement de toutes les capacités qui aideront à stimuler la croissance», a commenté de son côté le vice-président en charge des Affaires Internationales à l’Université Paris Dauphine, Arnaud Raynouard.

Lire aussi

10/12/2015 - Lancement de formations en finance islamique à Paris et Marseille dès 2016

01/11/2015 - La croissance de la finance islamique devrait tomber à un taux à un chiffre en 2016, selon S&P

18/09/2015 - L’Afrique veut profiter davantage  de la manne des financements islamiques «altruistes»

05/12/2014 - Les avoirs de la finance islamique dépasseraient actuellement les 2000 milliards $  


Ecofin Finance     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance / Gestion Publique
BoutonRS
LES PLUS LUS 7 jours
1 mois
6 mois
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android