Yaoundé-Genève | 2 septembre 2014

Cameroun : l’Etat relance la privatisation de l’Office national de développement de l’aviculture et du petit bétail

Cameroun : l’Etat relance la privatisation de l’Office national de développement de l’aviculture et du petit bétail

(Agence Ecofin) - Le ministre camerounais des Finances, Alamine Ousmane Mey (photo), vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt, en vue «de la cession des actifs de la station de l’Office national de développement de l’aviculture et du petit bétail (ONDAPB) de Douala».

Cette opération de vente des actifs de l’Etat dans cette structure d’élevage, qui s’étend sur 15 hectares dans la localité de Yassa, dans la banlieue de la capitale économique, explique le Ministre Ousmane Mey, vise à relancer les activités sur ce site, afin «de résorber le déficit en protéines animales» et limiter «des importations de poussins d’un jour et de provende».

Les opérateurs économiques intéressés par cette opération initiée par le gouvernement camerounais sont invités à déposer leurs dossiers de soumission au plus tard le 13 décembre 2013 à 16h, dans les locaux de la Commission technique de privatisation et des liquidations (CTPL), sise à l’immeuble SNI à Yaoundé.

Créé en 1981, l’Office national pour le développement de l’aviculture et le petit bétail avait pour mission de vulgariser et de promouvoir l’élevage avicole et du petit bétail dans le pays, et d’encadrer les opérateurs. A travers sept stations réparties sur le territoire national, cette structure se chargeait concrètement de la sélection et de la diffusion de géniteurs en milieu rural et de la production de la provende.

Inscrit dans le programme des entreprises à privatiser depuis les années 90, l’office a déjà cédé deux de ses stations, apprend-on de bonnes sources, tandis que deux sont à l’arrêt et trois sont encore sous le contrôle de l’Etat.

BRM

Lire aussi

10-12-2012 - Un déficit de 32 000 tonnes de poulets au Cameroun

06-09-2013 - Cameroun : la filière avicole perd 1,2 milliard de Fcfa au mois d’août 2013

App Agence Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android

ARTICLES AGRO LES PLUS LUS