Yaoundé-Genève | 24 juillet 2014

Ouganda: le chinois CIWEC entame la  construction d’une centrale hydroélectrique de 188 MW

Ouganda: le chinois CIWEC entame la  construction d’une centrale hydroélectrique de 188 MW

(Agence Ecofin) - Le groupe China International Water & Electric Corporation (CIWEC) a entamé, le 6 octobre, la construction d’une centrale hydroélectrique de 188 mégawatts (MW) pour un investissement de plus de 500 millions de dollars.

La cérémonie de pose de la première pierre de cette centrale baptisée Isimba a été marquée par la présence du président ougandais Yoweri Museveni.

Le lancement de la construction de cette centrale située sur le Nil Blanc (un embranchement du fleuve du Nil, NDLR) intervient moins de deux mois après le démarrage du chantier de la centrale hydroélectrique de Karuma (photo) piloté par le groupe chinois Sinohydro.

«Je remercie le gouvernement et le peuple chinois pour leur importante contribution à la construction de deux centrale hydroélectriques de Karuma et d’Isimba», a déclaré Yoweri Museveni.

Le président ougandais a, par ailleurs, précisé que son pays va poursuivre la construction d’autres centrales hydroélectriques le long du fleuve du Nil même si l’Egypte continuera à s’opposer à ces projets, arguant de leurs retombées néfastes sur l'approvisionnement en eau de ses 84 millions d'habitants.

Selon le ministère de l’Energie, la centrale d’Isimba sera financée par un prêt de 570 millions de dollars qui devrait être accordé à Kampala par le gouvernement chinois et l’Exim Bank of China. Cette centrale sera le quatrième plus grand projet hydroélectrique en Ouganda, après les centrales de Bujagali (250 MW), de Karuma (600 MW) et d’Ayago (600 MW).

L'ambassadeur de Chine en Ouganda, Zhao Yali, a déclaré lors de la cérémonie de pose de la première pierre de la centrale d’Isimba que son pays continuera à soutenir le développement des infrastructures en Ouganda pour renforcer le processus d'industrialisation de ce pays pétrolier.

L ’Ouganda a annoncé récemment le lancement d’un vaste programme de construction d’infrastructures qui seront essentiellement financés par les recettes provenant de l’exploitation pétrolière. Ce pays situé au cœur de l'Afrique de l'Est et des Grands Lac dispose de réserves de pétrole estimées à 3,5 milliards de barils.

App Agence Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android

ARTICLES ENERGIE LES PLUS LUS