Ecofin Gestion Publique

MENA: la Banque mondiale prévoit de belles perspectives conditionnées par la poursuite des reformes

(Agence Ecofin) - Le Rapport semestriel de suivi de la situation économique dans la région MENA (Moyen-Orient, Afrique du Nord) publié ce lundi par la Banque mondiale indique que l’ensemble des économies de la zone devraient progresser de 2,6% cette année contre 3,5 % en 2016.

Selon le document intitulé « l’économie de la reconstruction d’après-guerre dans la région MENA », l’activité économique dans la zone a été entravée par la guerre, la violence et de faibles prix du pétrole. La banque explique que la situation devrait évoluer en 2018. Ainsi, l’institution table sur une progression du PIB de plus de 3% pour 2018 et 2019 sous l'impulsion des réformes en cours dans les différents pays de la zone.

Contrairement au ralentissement prévu dans les économies exportatrices de pétrole, les pays importateurs de pétrole devraient connaitre une croissance de 3,5 % en 2017, comparativement à 2,9 % enregistré l’an dernier. Le solde budgétaire et la balance des opérations courantes de l’ensemble de la région devraient également s’améliorer à l’horizon 2019.

« Le rétablissement de la croissance et l'accélération du développement sont à la portée des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Ces pays se doivent cependant d’entreprendre les réformes et la diversification économiques qui sont indispensables au développement du secteur privé et qui contribueront ainsi à créer les emplois dont ils ont cruellement besoin. En même temps, il convient d'améliorer la qualité de l'éducation pour permettre aux jeunes d'acquérir les compétences requises pour obtenir ces emplois », a affirmé M. Ghanem Hafez (photo), vice-président de la Banque mondiale pour la région MENA.

Fiacre E. Kakpo


Ecofin Gestion Publique     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance

GESTION PUBLIQUE TV

BoutonRS