Yaoundé-Genève | 1 septembre 2014

Egypte : l’annonce d’une nouvelle taxe sur les opérations boursières critiquée

(Agence Ecofin) - Le gouvernement égyptien a dévoilé le 25 février 2013 son programme de réforme économique, avec la création d’une nouvelle taxe sur les opérations boursières du pays.

Le dit programme sera présenté au Fonds monétaire international afin d'obtenir 4,8 milliards de dollars de prêts. Il est question d'imposer une taxe 0,001% sur les transactions.

Selon Ahram Online  du 26 février 2013, les officiels de la bourse du pays ont critiqué cette mesure du gouvernement qui, selon eux, pourrait freiner les investissements étrangers, a expliqué au journal cairote Mohamed Omran (photo), le patron de la bourse.  Mohamed Omran a également déclaré que peu de pays taxent leurs marchés boursiers, et au contraire ils exonèrent les investisseurs étrangers.

Hisham Tawfik, membre du conseil d’administration de la Bourse a déclaré que près de 20 000 investisseurs sur les 70 000 que compte la bourse du Caire pourraient quitter le marché boursier égyptien en quelques jours si la taxe entre en vigueur. Selon lui,  le gouvernement traite la bourse de la même manière qu'il traite l'alcool et les produits non conformes à la sharia. 

Sur 168 titres négociés le 26 février 2013 à la bourse, 81 ont subi des pertes, tandis que 54 ont enregistré des gains.

App Agence Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android

ARTICLES FINANCE LES PLUS LUS